Mon chat se mordille et se gratte beaucoup pendant l’été

Votre chat se lèche avec insistance la peau voire se mordille et/ou se gratte ? Il est possible qu’il souffre d’allergie saisonnière, ce que l’on voit souvent apparaitre au retour des beaux jours. Je vous en dis un peu plus dans ce nouvel article.

Un chat qui se gratte contre un livre

L’allergie chez le chat : typologies, causes et symptômes

Il faut savoir que l’allergie est un terme large qui regroupe :

  • Les allergies aux piqûres de puces (la plus fréquente) ;
  • Les allergies saisonnières ;
  • Les allergies de contact ;
  • Les allergies alimentaires.

L’allergie est une réaction anormale du corps, et notamment du système immunitaire, contre des allergènes en contact avec le chat.

Les allergènes peuvent être variés pour nos matous : du pollen aux acariens en passant par l’alimentation. Selon le ou les allergènes en cause, l’allergie peut se développer lors d’une saison (exemple du pollen au printemps) ou persister toute l’année (aliments, acariens, …).

Chez le chat, les symptômes de l’allergie seront majoritairement cutanés alors que chez l’homme on observe en premier lieu des troubles au niveau du système respiratoire (écoulement nasal et spasme bronchique).

Les symptômes de l’allergie « saisonnière »

Les premiers signes que vous pourrez observer facilement à la maison sont les démangeaisons. Cela se manifeste chez le chat par du léchage et/ou du grattage avec une patte postérieure. Le chat sensible à l’allergène présent commencera à se démanger. Les premières zones sensibles sont les pattes, les aisselles, l’abdomen, les flancs, la face et les oreilles.

L’allergie est une maladie chronique, c’est-à-dire qu’elle évoluera toute la vie de l’animal. Toutefois, selon les années, l’intensité des symptômes peut varier.

Les conséquences de ces démangeaisons sont des lésions au niveau de la peau. La peau devient rouge (érythème) puis des petites lésions apparaissent, qui peuvent mener à des croûtes.

Dans les cas les plus sévères, la peau, fragilisée, devient un terrain propice au développement des bactéries et/ou des levures. On observe donc une croissance de ces organismes opportunistes qui peuvent mener à de véritables infections de la peau.

Vous avez deux chats ? Ne vous inquiétez pas, cette maladie n’est pas contagieuse !

D’autres signes observables sur votre chat :

  • Boutons ;
  • Perte de poils ;
  • Pelage gras, mauvaise odeur ;
  • Pigmentation et épaississement de la peau ;
  • Plaques surélevées rouges et suintantes ou boutons au niveau du menton ;
  • Otites ;
  • Rhinite ;
  • Conjonctivite.

Comment diagnostiquer l’allergie saisonnière ?

Chez Mon Chat et Moi (notre clinique à Nantes), lorsque nous accueillons des félins qui présentent des symptômes d’allergies, nous recueillons auprès des propriétaires un ensemble d’informations sur les circonstances d’apparition et les éventuelles récidives.

Nous analysons ensuite les données tels le rythme saisonnier, l’âge, les lésions ainsi que les réponses au traitements antérieurs. Des tests devront être réalisés pour exclure l’origine parasitaire et alimentaire.

Si vous pensez que votre chat est sujet aux allergies, ayez le bon réflexe et préparez avant votre rendez-vous les réponses aux questions précédentes.

Comment la traiter ?

Plus vous consulterez tôt, mieux ce sera pour votre chat et pour vous. Si les complications infectieuses de la peau apparaissent, un traitement plus contraignant sera mis en place. N’attendez pas !

Le traitement des symptômes

Afin de contrôler les démangeaisons et diminuer l’inflammation de la peau, le recours aux anti-inflammatoires est très courant. Ce traitement permettra de passer la crise mais il ne guérit pas le chat. Si l’allergène est toujours présent dans l’environnement, les démangeaisons reprendront dès l’arrêt du traitement.

Des alternatives aux anti-inflammatoires existent comme les antihistaminiques ou la cyclosporine.

Un antihistaminique pourra être utilisé dans le cas d’allergie légère à modérée ou encore pour diminuer la quantité d’anti-inflammatoire utilisée.

Le recours à la cortisone (anti-inflammatoire agissant sur le système immunitaire) est très efficace mais nécessite un suivi de l’animal ainsi que des doses. En effet, le but recherché est de trouver la « dose minimale efficace ».

Cette dose minimale efficace est différente pour chaque individu. Il faut donc diminuer progressivement le dosage et vérifier l’état général de votre chat. Armez-vous de patience, cela peut prendre plusieurs mois.

La cyclosporine est un médicament immunosuppresseur qui peut être une alternative à la cortisone. Souvent très efficace et sans les effets de la cortisone, son prix peut être un frein à son utilisation.

Il sera possible d’ajouter aux traitements des aides pour diminuer les doses des médicaments. Il s’agit des shampooing, des traitements antipuces, et des supplémentations en acide gras essentiels oméga 3, EPA, DHA. Ces derniers viennent renforcer la barrière naturelle de la peau et agissent localement comme des anti-inflammatoires naturels.

Peut-on désensibiliser un chat aux allergies ?

En théorie, c’est possible. La désensibilisation consiste à administrer les allergènes à dose croissante. L’objectif est d’induire une tolérance aux allergènes de l’environnement. Pour cela, il faudra avoir identifié les allergènes à l’origine de la réaction allergique. Malheureusement, ces tests sont peu fiables chez le chat.

Conclusion

Pour résumer, si votre chat a des démangeaisons, je vous recommande :

– en période de forte période d’allergie, de limiter les sorties de votre chat surtout si ces symptômes s’aggravent fortement en revenant de l’extérieur ;
– si les démangeaisons apparaissent à la suite d’une sortie, un shampooing adapté et recommandé par votre vétérinaire permettra de débarrasser la peau des allergènes et donc de diminuer les symptômes.
administrez régulièrement un traitement antipuces, suivant les recommandations de votre vétérinaire (pipette, comprimé ou collier). Les chats souffrant de dermatite saisonnière peuvent également être très sensibles aux piqûres de puces.
prévoyez un examen régulier (ils sont généralement compris dans les plans de prévention pour chats) auprès de votre vétérinaire pour adapter le traitement.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Auteur: Cyril Berg

Passionné par les animaux depuis l'âge de 5 ans, j'ai eu la chance de pouvoir continuer mes études pour devenir vétérinaire en 1998. J'ai pratiqué dans différents endroits de France pendant 4 ans avant de m'installer définitivement en médecine générale. J'ai travaillé pendant 2 ans pour la presse vétérinaire. En 2012, j'ai décidé de ne me consacrer plus qu'aux chats. J'ai créé la clinique vétérinaire Mon Chat et Moi qui leur est réservée, en élaborant des services dédiés, avec une équipe passionnée de chats. Vous pourrez aussi me voir apparaitre à la TV (30 millions d'amis, Les Animaux de la 8, etc.) ou lire mon premier ouvrage "Chat Alors !", sorti en février 2019.

Partagez Cet Article Sur

2 Commentaires

  1. Très heureuse d’avoir découvert votre site.
    J’ai eu cette expérience avec Minouche, sacrée aventure!

    Bonnes fêtes!

    Laisser un commentaire

Faire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager