Mon chat prend ses quartiers d’été

Et voilà, nous y sommes. L’été est bien entamé, les premières grosses chaleurs se sont fait sentir et les vacances sont organisées. Une question survient alors chez tous les propriétaires de chats : comment prendre soin de son félin durant tout l’été ? Voici 5 conseils pour des vacances tranquilles avec votre compagnon.

Un chat roux

Prendre soin de son chat durant les phases de fortes chaleurs

Conseil 1 : Evitez la déshydratation

S’il fait très chaud, gardez votre chat à la maison dans une pièce aérée et fraiche. Assurez-vous que votre chat boive suffisamment pour ne pas qu’il se déshydrate ou développe des problèmes urinaires comme les cystites, fréquentes chez les chats.

Quelques astuces pour l’inciter à boire :

  • utilisez une fontaine à eau
  • mettez des glaçons dans son eau pour la rafraichir
  • aromatisez son eau avec du jus de thon, ils en raffolent 😉

C’est ce genre d’astuces concrètes que nous délivrons lors de nos séances de « Kitten Class » où nous apprenons aux nouveaux propriétaires de chaton à les éduquer.

 

Conseil 2 : Surveillez les problèmes de peau

La période de fortes chaleurs concorde avec une période de mue. Brossez votre chat quotidiennement pour éviter que son pelage ne s’agglomère sous forme de boule de poils.

Sous ses poils, vérifiez qu’il n’y a pas de problème de peau et assurez-vous qu’il n’y a aucun parasite comme les puces. Si c’est le cas, traitez les puces car en 48h elles commencent à pondre… de 25 à 50 oeufs par jours. Le plus simple est de traiter préventivement et mensuellement votre chat contre ces dernières. Demandez à votre vétérinaire qui saura vous conseiller.

Que faire de votre chat si vous partez en vacances ?

Conseil 3 : Organisez-vous bien si vous souhaitez l’emmener avec vous

Il est possible de partir en vacances avec votre minet(te). Mais attention, plusieurs points sont à contrôler :

  • le mettre dans une boîte de transport confortable et absorbante durant le voyage. Je vous donne plus de conseil pour voyager avec votre chat dans cet article
  • attachez sa boite de transport avec une ceinture de sécurité
  • lui donner régulièrement à boire pour éviter la déshydratation
  • activez la climatisation
  • ne le sortez surtout pas de sa boite de transport : cela peut-être dangereux durant la conduite et il risquerait de s’échapper lors d’une pause sur l’autoroute
  • assurez-vous bien qu’il soit identifié

 

Conseil 4 : Choisissez une pension adaptée

La pension est aussi un choix possible lors de vos congés. Pour bien la choisir, je vous recommande d’en visiter plusieurs pour vous assurer que l’environnement sera adapté et que c’est un lieu où l’on aime les chats.

Si votre chat est sociable, vous pouvez envisager un box collectif. Si ce n’est pas le cas, prenez un box individuel.

 

Conseil 5 : Envisagez le passage d’un(e) catsitter

Le choix du catsitter est souvent privilégié par les propriétaires car le chat est un animal territorial, qui n’aime pas être dépaysé.

Dans ce cas, le/la catsitter se déplacera tous les jours (ou tous les 2 jours) pour lui donner à manger, lui faire des caresses et éventuellement jouer avec.

 

Retrouvez également ces conseils dans une vidéo réalisée l’année pour le Huffington Post :

Je vous souhaite de très bonnes vacances ainsi qu’à votre cher compagnon.

 

Vous avez aimé ces conseils ? Partagez les à votre entourage !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Auteur: Cyril Berg

Passionné par les animaux depuis l’âge de 5 ans, j’ai eu la chance de pouvoir continuer mes études pour devenir vétérinaire en 1998. J’ai pratiqué dans différents endroits de France pendant 4 ans avant de m’installer définitivement en médecine générale. J’ai travaillé pendant 2 ans pour la presse vétérinaire.
En 2012, j’ai décidé de ne me consacrer plus qu’aux chats. J’ai créé la clinique vétérinaire Mon Chat et Moi qui leur est réservée, en élaborant des services dédiés, avec une équipe passionnée de chats.

Partagez Cet Article Sur

4 Commentaires

  1. Merci pour ces bons conseils…Justement parce qu’il est territorial, à moins d’être habitué aux voyages il n’aimera pas quitter son territoire, j’ai quelques souvenirs culpabilisants de mon siamois Boudy qui a bien souffert de notre villégiature il y a quelques années, je ne voulais pas m’en séparer. Ce qui m’évoque un passage d’un livre de Colette où il était question d’un voyage en train de la divine « Shah » souffrant en silence dans son panier. A cette époque il n’y avait pas de TGV mais plutôt des tortillards.
    L’idéal pour moi reste le catsitting avec un familier bien connu de notre chat.

    Laisser un commentaire
  2. Je les laisse chez moi, c’est ma voisine qui s’en occupe. Je les retrouve toujours en bonne sante. Surtout n’abandonnez jamais votre animal, il y a toujours des solutions

    Laisser un commentaire

Faire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager