Comment bien choisir mon chat?

Nous y sommes. La décision est prise, je vais adopter un chat. Afin de bien choisir son futur animal de compagnie préféré, voici la liste complète de tous les points à vérifier avant de faire son choix.

2 chatons

Mes enfants me réclament un animal depuis longtemps et j’ai toujours dit non. Cette fois-ci, je ne peux plus résister. Des amis viennent d’avoir des chatons, nous les avons vus et c’est vrai, ils sont craquants. Qui peut résister à des boules de poils de 400g ? Pas moi. Nous avons décidé de prendre la petite femelle, celle qui a l’air bien calme, qui laisse ses frères téter avant elle, joue mais semble réfléchir avant. C’est celle qu’il nous faut.

Avant de prendre la décision : de quoi a besoin un chat ?

Décider d’adopter un chaton ne doit pas être une décision prise à la légère. Voici les questions à se poser pour bien préparer la vie commune avec ce dernier :

  • le chat est un animal territorial mais il aime la compagnie. Il faut éviter de le laisser seul trop longtemps ou alors il faut penser aux jeux à lui laisser, voire lui trouver un compagnon, mais avec les risque que ça comporte (lire mon article « mon chat peut il vivre avec d’autres animaux« );
  • de la nourriture et une gamelle d’eau toujours à disposition ;
  • un couchage confortable;
  • une porte pour qu’il puisse sortir et faire ses besoins ou une litière, qu’il faudra nettoyer 😉 (qui s’en chargera ?);
  • un environnement stimulant;
  • un brossage des poils, qui peut être quotidien dans certaines périodes ou pour les chats à poils longs;
  • la stérilisation avant la puberté pour améliorer l’espérance de vie de votre chat et éviter un certain nombre de désagréments (marquage urinaire, vocalises, fuites);
  • une vaccination adaptée au mode de vie;
  • une prévention antiparasitaire (puces, vers);
  • un examen vétérinaire annuel et en cas de besoin;
  • DONC, je conseille fortement de prendre une assurance –en cas de coup dur– de prévoir un budget pour son petit chat chéri (environ 30€/mois) ou idéalement de réfléchir à adhérer à un plan de prévention pour chats.

Prendre un chat, c’est une responsabilité. Il va peut-être vivre 20 ans. Cela peut être sur un coup de tête mais très vite, il faut revenir sur terre et calculer son budget. Que se passera-t-il s’il se fracture une patte et que j’en ai pour plusieurs centaines d’euro pour le soigner ?

N’oubliez pas aussi que c’est du temps à passer. Encore une fois, ils aiment la compagnie, ils aiment qu’on soit auprès d’eux, ils ont besoin qu’on leur donne à manger, qu’on nettoie leur litière.

Se questionner : quel est le bon chat pour moi ?

Nous pouvons avoir des préférences personnelles : préférer un chat roux tigré à un chat blanc, préférer un grand chat plutôt qu’un petit, préférer les poils longs aux poils courts. OK, c’est un choix possible, mais il est aussi important de bien identifier ce qu’on va en faire, lorsqu’il sera à la maison et qu’il deviendra adulte très rapidement. Nous avons connu un super chat -ou un chien- dans notre enfance avec lequel nous avons vécu des moments formidables. Attention, celui-ci sera forcément différent. Nous ne revivrons pas la même chose. Quelles questions devons-nous nous poser ?

  • quel tempérament voulons-nous? Actif, calme par ex;
  • est-ce que je veux un chat indépendant ou un chat qui reste sur mes genoux?
  • les enfants vont-ils s’en occuper?
  • a-t-il besoin de beaucoup d’exercice?
  • est-il habitué à aller dehors?
  • avons-nous d’autres animaux?
  • intérieur ou extérieur?
  • un chat inscrit au Loof ou non ?
  • mâle ou femelle?

Il est possible de vouloir un chat de race, autre qu’un Européen. Vous pourrez choisir ainsi un caractère, un type de chat mais il n’y a pas que l’innée, il y a aussi l’acquis. Si la famille dans laquelle il a été élevée ne l’a pas bien éduqué (règles de vie avec les humains, contacts fréquents et doux, etc…), même un chat de race peut être une terreur. Petit aparté : les races ont été créées en sélectionnant des individus dont les caractéristiques ont été fixées, le comportement par exemple.

L’heure du choix du chaton à adopter

En allant voir le chaton que vous pourriez prendre, que faut-il observer pour être sûr d’adopter le bon ?

Regardez son état de santé. Il doit être propre. Il ne doit pas y avoir d’écoulement au niveau des yeux, pas de saleté au niveau des oreilles ou du nez, la zone sous la queue doit être sèche (signes de diarrhée). Le poil doit être brillant, sans trou, ni puce (la puce elle-même ou les crottes de puces).

Il ne doit pas être maigre ou ballonné. Demandez à voir tous les chatons de la portée, renseignez vous sur l’historique. L’idéal est qu’il soit vacciné et déparasité. Il doit être identifié: c’est la loi, qu’il soit donné ou vendu. Il doit aussi avoir plus de 2 mois.

Observez maintenant son comportement. Semble-t-il calme ou hyperactif?  Mord-il facilement ou prend-il le temps d’observer avant se lancer dans la mêlée ? Attention, suivant l’âge auquel vous le voyez, il y aura des différences de comportement. Ensuite, quand vous le manipulez, que se passe-t-il? S’il crie, c’est probablement qu’il a été mal sociabilisé à l’être humain.

Il est très important qu’il ait été manipulé quotidiennement dès le plus jeune âge, qu’il ait entendu toute sorte de bruits. Demandez à voir le père si c’est possible. Les mâles sympas donnent souvent des chatons sympas. L’acquis vient ensuite: si la mère est mal sociabilisée, les chatons seront mal éduqués. Oui, il est tout à fait possible d’éduquer un chat.

En fait, et ce n’est pas facile, à l’adoption, soyez pratique. Ne vous laissez pas envahir par l’émotion. Attachez-vous à analyser le comportement, le tempérament plutôt que le look.

Les questions à poser au cédant

  • quelles sont les expériences vécues pendant les 8 premières semaines de vie (appartement, maison avec jardin, ferme, etc…)?
  • comment est la mère, le père?
  • posez des questions précises par rapport à la vie que le chaton aura chez vous pour voir si c’est en adéquation avec ce qu’il a vécu;
  • puis-je toucher les chatons? Sont-ils sociabilisés, sans peur, aimable?
  • renseignez-vous sur le sexe, l’âge;
  • quel type de pelage?
  • quels sont les soins qu’il lui faudra, suivant les races par exemple;
  • à quelle litière ou nourriture est-il habitué? Les changements pourront se faire par la suite mais graduellement.

Suivant la qualité du cédant -éleveur ou particulier-, les questions peuvent un peu varier. Quoi qu’il arrive, prenez RDV tout de suite chez votre vétérinaire pour faire un bilan de santé.

Prendre un chat doit donc être bien réfléchi et discuté avec toute la famille qui l’accueillera. L’adoption est une étape qu’il faut bien préparer. Un chat n’est pas un objet dont nous pouvons nous débarrasser quand nous n’en voulons plus. La décision que vous prendrez vous engagera pour plusieurs années. Si vous suivez bien tous ces conseils, vous allez vivre des moments merveilleux, partagés, complices et vous ne regretterez pas votre choix.

 

Mon conseil : préparez votre visite chez le cédant. Sur place, faites aussi confiance à votre instinct. La première impression est souvent la bonne. Si vous avez des doutes, il vaut mieux rentrer sans chaton. Ce sera pour la prochaine fois.

Dès que vous avez fait votre choix, il faudra ensuite bien préparer son accueil. Découvrir la liste des éléments à préparer pour accueillir votre chaton.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Auteur: Cyril Berg

Passionné par les animaux depuis l’âge de 5 ans, j’ai eu la chance de pouvoir continuer mes études pour devenir vétérinaire en 1998. J’ai pratiqué dans différents endroits de France pendant 4 ans avant de m’installer définitivement en médecine générale. J’ai travaillé pendant 2 ans pour la presse vétérinaire.
En 2012, j’ai décidé de ne me consacrer plus qu’aux chats. J’ai créé la clinique vétérinaire Mon Chat et Moi qui leur est réservée, en élaborant des services dédiés, avec une équipe passionnée de chats.

Partagez Cet Article Sur

Faire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager