Mon chat a aimé Noël

7756093636_maru-un-chat-du-star-du-net-pourrait-bien-faire-partie-de-vos-cadeaux-de-noelÊtre chat et vivre Noël, un délice! Discret dans mon coin, je regarde tout ce petit monde s’affairer avant le grand rush du soir. Depuis quelques temps déjà, je profite de ce bel arbre qu’on a mis à ma disposition. Eh oui! J’en profite bien. Je me frotte copieusement tous les jours, j’y fais parfois mes griffes, je joue avec des objets accrochés qui clignotent. Le bonheur! Pourvu que ça dure… Au début, ça m’a beaucoup dérangé. Je l’ai déjà dit, je ne SUPPORTE pas qu’on me modifie mes petites habitudes. Mais à quoi pensent ces humains? Et puis je m’y suis fait. Il faut dire que ces parfums de nature, ces nouveaux jeux…

 

Dans la journée, est arrivée la famille. Oulala, je me souviens la dernière fois de ces humains modèles réduits qui me coursaient dans la maison. Plus une cachette disponible, ils me trouvaient toujours les chenapans. Si ces humains savaient que j’ai besoin de mon lieu de tranquillité. Mais ce jour-là, pas une minute de répit. Aujourd’hui cependant, j’ai tout prévu: je me suis fait un petit coin douillet en haut de l’armoire de la chambre. J’espère qu’ils ne m’y trouveront pas. Les voilà. Les affreux ont grandi. Ils ont l’air plus calme. Je devrais pouvoir me reposer.

Le soir, enfin. Le moment que je préfère. Tous mes sens sont en alerte. C’est le moment pour partir à la chasse, mais aucune porte n’est ouverte. Il va falloir que je me rabatte sur l’arbre ou, j’y pense, et les petits chenapans… Je les trouve. Ils sont affalés devant la Playstation. Je ne comprends pas cette manie des humains de regarder un écran avec des trucs qui bougent dans tous les sens, mais qu’ils ne peuvent pas attraper. C’est très frustrant. Je vais voir s’ils ne veulent pas jouer avec moi. Je me frotte un peu, ils sont trop absorbés. J’essaie encore. Rien, je n’existe pas. Je vais tenter une autre approche. Je vais jouer avec ces doigts qui pendent par-dessus l’accoudoir du canapé. Un petit coup de patte, toujours rien, un coup de dent. Cette fois-ci, réaction immédiate. J’entends un « mais il est c… ce chat!« . Elle est bonne celle-là. L’année dernière, ils m’ont coursé toute la journée et ils voudraient que cette fois-ci je les laisse tranquilles. Les ingrats. Tant pis, allons voir à la cuisine.

Les adultes sont là. Ouverture des huîtres, saumon dans les assiettes et cette belle oie qui trône sur la table. Si j’osais, … Allez, je saute. Ils peuvent bien partager un petit morceau. « Attention, le chat est sur la table! » Vlan, un coup de serviette. Je vois que ce soir c’est ma fête. Il ne me reste plus que le sapin. Allez une boule, je la fais tomber par terre, un petit coup de patte, elle ne bouge pas. C’est quoi ce jeu pas drôle du tout? Une deuxième alors, pareil. Une troisième, elle se casse. Il faut trouver autre chose. Mais que vois-je? De beaux cadeaux avec du papier qui fait du bruit quand on le touche, des cartons pour faire mes griffes et peut-être s’y cacher. Enfin, je vais pouvoir m’occuper…

Finalement Noël, c’est quand même ma fête. J’ai vu tous les cadeaux avant les humains. Bon, je sais, j’ai un peu triché: je les ouverts. Mais quel bonheur, tous ces papiers et ces cartons quand j’en ai fait des confettis;-)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Auteur: Cyril Berg

Passionné par les animaux depuis l'âge de 5 ans, j'ai eu la chance de pouvoir continuer mes études pour devenir vétérinaire en 1998. J'ai pratiqué dans différents endroits de France pendant 4 ans avant de m'installer définitivement en médecine générale. J'ai travaillé pendant 2 ans pour la presse vétérinaire. En 2012, j'ai décidé de ne me consacrer plus qu'aux chats. J'ai créé la clinique vétérinaire Mon Chat et Moi qui leur est réservée, en élaborant des services dédiés, avec une équipe passionnée de chats.

Partagez Cet Article Sur

Faire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager