Mon chat a des hallucinations

Chat couché sur un canapé

 

« Docteur, je ne comprends pas, mon chat se met à se gratter tout d’un coup, sans raison, comme si quelque chose le gênait. Cela ressemble à une crise et c’est très impressionnant ». Des clients me parlent parfois de ce drôle de comportement qu’ont certains chats. Comment cela s’explique-t-il?

 

Une vague sur le dos, un léchage compulsif

Ce comportement étrange apparaît brutalement et dure de 30 secondes à 5 minutes. La fréquence peut être de 1 à plusieurs crises quotidiennes. En commençant à gratouiller votre chat à la base de la queue, vous voyez débuter comme une vague sous la peau qui se propage de la zone dorsale thoraco-lombaire vers la queue -le rolling skin syndrom. Puis, il se met à se lécher frénétiquement dans cette zone et au niveau des pattes comme si de petites bêtes le piquaient. Ses yeux s’ouvrent grand, ses pupilles sont dilatées, sa queue fait des mouvements saccadés. Parfois, ce sont des léchages compulsifs ou des mordillements du dos et des flancs qui sont observés. La crise peut se terminer par une course effrénée dans la maison comme si le chat essayait d’échapper à quelque chose. D’autres symptômes telles une miction (urine) incontrôlée, une salivation et des vocalises peuvent être observés.

https://www.youtube.com/watch?v=sV4WCeEZ2to

 

D’autres causes que l’hyperesthésie

L’origine de ce syndrome est encore très mal connue. Il y a des hypothèses mais rien de définitif. Il apparaît plutôt chez des chats de 1 à 5 ans. Dans les races les plus touchées, il semblerait que ce soient les Siamois, Persans, Abyssins et Burmeses. C’est un syndrome qui ressemble à des syndromes associés à des maladies nerveuses, musculaires ou cutanées. Les puces, les allergies alimentaires ou des acariens peuvent provoquer ces symptômes. Des douleurs musculo-squelettiques peuvent être également la cause de symptômes similaires. Il faut aussi le différencier de l’épilepsie, de tumeurs cérébrales ou de syndromes comportementaux compulsifs.

 

Traiter et réévaluer

Le diagnostic de ce syndrome n’est pas évident. Les symptômes évoqués ci-dessus nous orientent. La réponse aux traitements est aussi un bon indicateur. Il faut tout d’abord essayer d’éliminer le problème puces, allergie alimentaire ou allergie aux puces et l’atopie -réponse allergique de l’organisme à des allergènes environnementaux. Le traitement passe par des anti-puces, une alimentation hypoallergénique ou/et des traitements corticoïdes. Ensuite, suivant les résultats, les premiers traitements spécifiques seront le phénobarbital, la clomipramine ou la fluoxétine. Le contrôle des symptômes est généralement possible surtout si la réponse initiale au phénobarbital est bonne. La gabapentine, molécule utilisée comme anti-douleur et contre l’épilepsie, est envisageable. Cependant, il ne faut pas oublier d’agir sur les causes de stress. La régularité dans les heures de jeu et de prise de nourriture est recommandée. Le pronostic de cette maladie est bon si les symptômes sont maitrisés et tant qu’il n’y a pas d’infection cutanée sévère.

 

Mon conseil: si vous rencontrez ce genre de symptômes, ne paniquez pas. Traitez d’abord correctement votre chat contre les puces et rendez vous chez votre vétérinaire pour des examens complémentaires.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Auteur: Cyril Berg

Passionné par les animaux depuis l'âge de 5 ans, j'ai eu la chance de pouvoir continuer mes études pour devenir vétérinaire en 1998. J'ai pratiqué dans différents endroits de France pendant 4 ans avant de m'installer définitivement en médecine générale. J'ai travaillé pendant 2 ans pour la presse vétérinaire. En 2012, j'ai décidé de ne me consacrer plus qu'aux chats. J'ai créé une clinique qui leur est réservée, en élaborant des services dédiés, avec une équipe passionnée de chats.

Partagez Cet Article Sur

8 Commentaires

  1. Bonjour,

    Je vais bientôt quitter une maison et un jardin avec mes 3 chats pour m’installer provisoirement dans un petit appartement de 2 pièces.

    Mes chats ont eu l’habitude d’un grand espace (maison et jardin) et je crains ce déménagement dans un lieu ou ils ne pourront pas courir et avoir leurs repères comme avant.

    En vous remerciant par avance de vos conseils,

    Cordialement

    Laisser un commentaire
    • Bonjour Madame, Effectivement, un déménagement est une épreuve pour un chat. Le fait d’être habitué à l’extérieur et de se trouver en appartement risque également d’augmenter la difficulté de ce déménagement. Vous pourrez retrouver un certain nombre de conseils dans les articles du blog. Je peux vous en donner qqns: mettre Feliway quelques jours avant dans l’appartement, disposer toutes les zones de vie du chat dans l’appartement en nombre et dans des endroits différents (3 à 4 litières, gamelles, zone d’isolement, jeux variés et changeants). Le but est de leur garder des stimuli, de l’activité et d’éviter qu’ils se bagarrent. Donnez leur de nombreuses possibilités de grimper. Bon courage, cordialement

      Laisser un commentaire
    • A la lecture de cet article j’ai souri. ..1ere réaction. .
      Oui Léo tous les soirs a son petit moment de folie comme j’aime à l’appeler
      Elle tête sa couverture,se mordille les pates avant
      Me regarde et tente parfois sa petite danse et parade d’attaque et se met à cavaler dans l’appart telle une furie
      Toujours à la même heure … et tout rentre dans l’ordre en 5 minutes max
      Cela m’a toujours amusée mais beaucoup moins ce soir après la lecture de cet article!
      C’est grave?

      Laisser un commentaire
      • Bonjour Olivia,
        Pas d’inquiétude. Je pense que ta minette est très content de te retrouver le soir. A très bientôt,

        Laisser un commentaire
  2. Bonjour, mon chat est allergique aux crustacés, j’ai arrêté de lui donner de la pâtée aux crevettes car cela le fait vomir.
    Mais est-ce qu’une allergie aux croquettes « Catisfaction » peut lui avoir provoquée une inflammation d’un seul œil ?

    Laisser un commentaire
    • Bonjour, Il est difficile de vous donner une avis médical sans voir votre chat. Je pense qu’il faut qu’examen soit réalisé par votre vétérinaire pour établir un diagnostic d’allergie, coryza, lésion ulcéreuse ou autre. Bien cordialement,

      Laisser un commentaire
  3. Bonjour,
    j’ignore si mon commentaire tombera dans les craques de l’internet…
    Mon chat, un persan d’environ 10 ans a commencer à se réveiller de ses siestes en miaulant. IL miaule beaucoup plus fort qu’à l’habitude et de façon agressive/anxieuse, je ne saurais dire. Il miaule très fort si on approche la main de lui ou si on le touche, nous regarde comme s’il ne nous avait jamais vu et qu’on était menaçant (je fais peut-être un peu d’anthropomorphisme) il bouge frénétiquement ses pattes arrières, comme s’il était inconfortable et il observe anxieusement les alentours.
    Je me demande ce que cela est. La meilleure comparaison que j’ai pu faire se rapproche des terreurs nocturnes chez l’humain.
    Merci

    Laisser un commentaire
    • Bonjour, votre mail est bien arrivé! Il serait intéressant que votre chat voit un vétérinaire pour faire un examen clinique, des radios et des analyses sanguines, si possible. Il peut avoir des douleurs, de l’arthrose ou d’autres problèmes. Le chat est un animal qui montre rarement des symptômes spécifiques à une maladie. Je recommande d’ailleurs un examen semestriel et un suivi particulier dès 7 ans pour faire une bonne prévention. Bonne journée,

      Laisser un commentaire

Faire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *