Mon chat maigrit

Je vous avais parlé dans un article précédent de l’insuffisance rénale aiguë d’une petite chatte. Je souhaite aborder de nouveau ce sujet qui concerne nombre de nos chats. Mes clients ne sont d’ailleurs pas toujours conscients de l’importance de cette maladie. Les chats étant dit « jamais malades », ils sont amenés en consultation bien souvent trop tard.

Persan tondu

Mon chat maigrit depuis plusieurs semaines, Docteur. Je ne sais pas ce qu’il a, mais je vois qu’il mange de moins en moins.

Cette phrase, nous l’entendons très, très souvent en consultation. Il est vrai que ce n’est pas systématiquement dû à l’insuffisance rénale mais si c’est le cas, il est souvent trop tard pour que nous apportions une solution efficace.

Pourquoi ? Parce que les reins sont des organes qui ne se régénèrent pas. Une fois qu’ils sont malades, il est impossible de revenir en arrière. Des traitements sont possibles bien sûr, mais l’idéal aurait été de l’avoir vu avant.

Or, comme je l’ai souvent dit ou écrit, les chats cachent leurs symptômes et il est très difficile pour un propriétaire de détecter une maladie.

La prévention, toujours la prévention

Nous ne répèterons jamais assez, nous recommandons un examen annuel pour un chat de moins de 10 ans puis un examen semestriel au-delà.

Ces consultations nous permettent de faire un examen clinique, de vous questionner et de détecter certains éléments qui peuvent sembler anodins ou mis sur le compte du vieillissement normal :

  • déclin graduel de l’appétit et du poids
  • augmentation progressive de la prise d’eau et de l’élimination urinaire

Un point intéressant à suivre, d’ailleurs, pour un propriétaire peut être l’augmentation de la fréquence de renouvellement de la litière, due aux mictions -acte d’uriner- plus importantes.

Il arrive cependant qu’aucun élément clinique ne nous permette de poser un diagnostic d’insuffisance rénale. C’est pour cette raison que nous recommandons en plus des examens cliniques, un examen sanguin et urinaire une fois par an à partir de 7 ans.

Contrôler certains paramètres permettra cette fois de poser un éventuel diagnostic de certitude. Et si nous ne détectons aucun problème, tant mieux, tout le monde est rassuré et nous aurons des analyses de référence pour l’année suivante!

Diagnostic d’insuffisance rénale confirmé

Si, lors d’un examen de routine, nous constatons un problème rénal, alors nous avons bien fait de faire des recherches. Nous pouvons ainsi agir plus vite et faire vivre notre chat encore plusieurs années. Un traitement est évidemment mis en place ainsi qu’une alimentation spécifique.

L’alimentation, c’est la base, croyez votre vétérinaire lorsqu’il veut vous vendre un aliment. Nous faisons bien sûr du commerce, nous pratiquons une marge mais ce que nous voulons avant tout, c’est soigner votre chat.

Vous ne pouvez pas vous imaginer la satisfaction que cela nous procure de savoir que le patient que nous suivons est bien pris en charge par son propriétaire. L’alimentation spécifique a plusieurs rôles :

  • des protéines de haute qualité, très digestibles qui couvriront les besoins tout en diminuant les déchets azotés toxiques présents dans le sang;
  • un taux de phosphore réduit, également toxique, car mal éliminé par les reins;
  • des antioxydants et des acides gras;
  • une limitation de l’acidose métabolique par des agents alcalinisants;
  • une variété des parfums pour stimuler l’appétit souvent capricieux des chats malades.

Des traitements spécifiques et adaptés suivant le stade de la maladie

Les traitements agissent sur plusieurs points. Certains vont agir pour diminuer la perte excessive de protéines dans l’urine ou pour réduire la pression dans les artères rénales et l’hypertension rénale. Cette hypertension conduit à une perte des néphrons -unité fonctionnelle des reins- et à une diminution de la filtration du sang.

D’autres, vont apporter du potassium qui est souvent éliminé en excès ou vont se fixer au phosphore pour éviter son excès dans le sang.

Enfin, des traitements contre l’hypertension, contre l’acidité gastrique ou pour stimuler la production des globules rouges sont aussi prescrits. Nous vous recommanderons un suivi régulier, à une fréquence qui sera déterminée en fonction du stade de l’insuffisance rénale et des résultats obtenus. Le pronostic est variable. Si nous intervenons avant que ce ne soit trop grave, les études estiment une espérance de vie de 1 à 3 ans.

Mon conseil : N’attendez pas qu’il soit trop tard, faites de la prévention ! Pensez à l’examen annuel et aux analyses de routine.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Auteur: Cyril Berg

Passionné par les animaux depuis l’âge de 5 ans, j’ai eu la chance de pouvoir continuer mes études pour devenir vétérinaire en 1998. J’ai pratiqué dans différents endroits de France pendant 4 ans avant de m’installer définitivement en médecine générale. J’ai travaillé pendant 2 ans pour la presse vétérinaire.
En 2012, j’ai décidé de ne me consacrer plus qu’aux chats. J’ai créé la clinique vétérinaire Mon Chat et Moi qui leur est réservée, en élaborant des services dédiés, avec une équipe passionnée de chats.

Partagez Cet Article Sur

2 Commentaires

  1. Merci Docteur pour vos bons conseils…
    Mes 2 minettes ont 9 ans et 7 ans. Celle de 7 ans a eu des examens complets à la fin août 2014 pour un problème à la vésicule biliaire (bien soigné). Celle de 9 ans, sans maigrir, fait davantage pipi, il me semble. Il va falloir que je pense à demander à mon vétérinaire de faire le nécessaire…
    Bien ch(t)micalement.

    Laisser un commentaire
    • Oui, ça peut être intéressant de faire un petit check up.

      Laisser un commentaire

Faire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager