Mon chat m’attaque

Ragdoll chaton 3

Qu’elle est mignonne cette petite boule de poils! Une vraie peluche. Bon, quand on le regarde comme ça seulement, car, en fait, c’est un chaton très actif. « Il joue tout le temps. Et plus il vieillit, plus il joue. Il m’attaque les mains ou les pieds. Au début, c’était très rigolo, mais ça devient un peu plus gênant. Vous comprenez, ses dents et ses griffes commencent à faire mal« . Un grand classique…

 

Apprendre à chasser

Je vous explique la situation. Ce petite chaton que tout le monde adore, cette peluche, va devenir un féroce prédateur. Bon, j’exagère un peu mais il faut bien prendre conscience que le chat est un chasseur, un grand chasseur même, tout en haut de la chaîne alimentaire. Sa vie, c’est chasser, dormir et se reproduire. Et la chasse, il l’apprend… chaton. Il regarde faire sa mère qui lui donne les règles, il regarde ses frères et soeurs et il participe. Or, quand il n’est plus avec sa mère, comment cela se passe-t-il? Qui lui apprend?

 

Apprendre à chasser l’humain

C’est à ce moment qu’intervient l’humain, le propriétaire. C’est vrai, c’est sympa de jouer avec les doigts et d’énerver son chaton, de se battre avec lui, mais lui, ce qu’il comprend, c’est qu’il n’y a pas de limite. Il comprend qu’il peut attaquer l’humain, qu’il peut attaquer ses mains, que cela lui est permis. Et ça commence par les mains mais au fur et à mesure de son « apprentissage », cela continue par les pieds puis l’humain en entier. L’humain devient une grosse proie pour son chaton tout mignon! Et l’humain est aussi associé à la bagarre. Votre chaton vous voit et c’est le signal pour attaquer.

 

Jouer avec son chaton… sans les mains

DONC, ne jamais jouer avec les mains ou les pieds avec un chaton!!! Il apprend à vous chasser. En revanche, jouer avec lui est essentiel pour créer le lien, mais vous utiliserez un objet à distance de vous: une canne à pêche avec un jeu au bout, une balle que l’on lance, etc… Et si le pli est pris, il ne reste plus qu’à pleurer. Non, je rigole, il y a des solutions mais ce sera beaucoup plus difficile de revenir en arrière que de lui avoir appris le non-respect de l’humain. Le principe est de détourner son attention, avec un jeu quand il vous attaque, ou de s’éloigner de lui s’il montre de l’agressivité. L’apprentissage avec sa mère ou ses congénères passe par des morsures en retour de son agressivité ou un arrêt des jeux. Quand le chaton grandit avec sa fratrie, il apprend à respecter ses congénères et à chasser les bonnes proies. Ainsi, une autre solution pour stopper ce comportement particulièrement gênant est de lui trouver un copain: un chat bien équilibré, plutôt un mâle, castré. Et surtout, il ne faut pas oublier de fournir beaucoup de jeux pour répondre aux besoins du chaton en terme de stimulations.

 

Mon conseil: attention, ne jamais punir, ne jamais élever la voix. Cela peut renforcer son agressivité. Et si le problème persiste, une consultation chez votre vétérinaire s’impose.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Auteur: Cyril Berg

Passionné par les animaux depuis l'âge de 5 ans, j'ai eu la chance de pouvoir continuer mes études pour devenir vétérinaire en 1998. J'ai pratiqué dans différents endroits de France pendant 4 ans avant de m'installer définitivement en médecine générale. J'ai travaillé pendant 2 ans pour la presse vétérinaire. En 2012, j'ai décidé de ne me consacrer plus qu'aux chats. J'ai créé la clinique vétérinaire Mon Chat et Moi qui leur est réservée, en élaborant des services dédiés, avec une équipe passionnée de chats.

Partagez Cet Article Sur

4 Commentaires

  1. Merci! super cet article, depuis le temps que je « fréquente » ce petit être qui me passionne, certains de mes petits tigres m’ont régulièrement arraché les mains, attaqué les mollets, ils ont sauté sur les ventres des visiteurs (un siamois extrêmement jaloux) etc.. pas tous mais c’est suffisant pour se poser quelques questions…je ne comprenais pas trop mais le chat n’est-il pas un superbe mystère ?et bien voilà j’ai en quelque sorte la réponse.

    Laisser un commentaire
    • Bonjour, bien sûr, mon article est un résumé et il y a quelques nuances à apporter suivant les types d’agressivité. A voir dans un prochain article…

      Laisser un commentaire
  2. Bonjour,
    J’ai adopté un chaton qui n’avait pas deux mois, la propriétaire m’a menti.
    Dès le début, sur les conseils de ma vétérinaire, je n’ai pas joué avec lui avec mes mains et j’ai mis des jouets partout dans la maison. Je joue beaucoup avec lui quand je rentre du boulot. J’ai toujours à portée de main une canne ou un jouet pour détourner son attention de mes mains. J’ai pourtant l’impression que ça ne change pas grand chose : il adore s’agripper à mon avant-bras et il est très difficile de le faire lâcher. Quand je suis couchée aussi, il lui arrive de me sauter sur la tête et de me mordiller le nez. J’essaie de ne pas lever la voix mais il est parfois difficile de garder son calme. ça fait deux mois 1/2 qu’il est à la maison mais je ne vois pas vraiment de changement. Quand il sera plus vieux et que les beaux jours reviendront, il aura accès à l’extérieur, j’espère qu’il réussira à se défouler dehors mais en attendant que pourrais-je essayer de nouveau pour qu’il arrête de s’en prendre à moi ? Je tiens à ajouter qu’il est champion pour les câlins et que heureusement il a aussi des moments calmes qu’il partage avec nous. Merci pour vos précieux conseils.

    Laisser un commentaire
    • Bonjour, je vois que vous appliquez de bons conseils. Ce qui compte, c’est d’être constant et de continuer dans cette voie. Vous pouvez également crier fort pour dire « aïe » quand il vous attaque le soir et l’isoler 1/2h. Il faut qu’il apprenne que le lien avec vous est rompu en cas d’agression. L’extérieur devrait lui faire du bien. Ne connaissant pas votre chat, je ne peux pas vous en dire beaucoup plus. Néanmoins, il m’arrive régulièrement de prescrire des médicaments dans ce genre de situation. Bonne continuation, bien à vous,

      Laisser un commentaire

Faire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager