Mon chat n’a pas de chance

Meumeu est un chat mâle castré de 8 ans et demi. Il vit une petite vie tranquille en appartement avec sa maîtresse qui le chouchoute. Il a une petite copine avec qui l’entente est au beau fixe. Adopté dans la rue, il a trouvé la famille idéale.

Une anémie intermittente

Depuis l’année dernière, ce n’est plus trop la forme. Il a régulièrement des baisses de régime. La première consultation met en évidence une anémie, c’est à dire qu’il a un nombre de globules rouges en-dessous de la normale -ce qui explique sa faiblesse intermittente. Des contrôles sont effectués tous les mois mais rien n’explique cette anémie. Des injections d’anabolisant sont réalisées. A la troisième prise de sang, une insuffisance rénale est suspectée car les valeurs de la créatinine sont augmentées. Un traitement et une alimentation spécifique sont donc mis en place.

Confirmation de l’insuffisance rénale

Cependant, des vomissements apparaissent 2 fois/semaine 6 mois plus tard. Une nouvelle prise de sang confirme l’insuffisance rénale avec, semble-t-il, une aggravation. Il n’y a pas d’infection urinaire. Il n’y a plus d’anémie. Un contrôle 3 mois plus tard est conseillé en demandant un suivi strict de l’alimentation et des traitements.

De nouvelles découvertes

3 mois plus tard, Meumeu retrouve son vétérinaire préféré pour son suivi. Il ne vomit plus, a pris du poids mais ses muqueuse sont pâles. La prise de sang confirme l’anémie. Afin de rechercher des éléments supplémentaires sur l’origine de cette anémie, des examens complémentaires sont réalisés. Ils montrent qu’elle est non régénérative, c’est à dire que la moelle osseuse ne produit pas assez de globules rouges. De plus, une pancréatite est découverte. L’hypertension accompagne souvent l’insuffisance rénale, ce qui est le cas de Meumeu: pression artérielle en systole de 190 mmHg. Meumeu cumule!

Commentaires

Les valeurs de la créatinine sont parfois faussement faibles sur des chats amaigris, ce qui explique probablement que l’insuffisance rénale n’ait pas été détectée dès le début. L’anémie est chronique. Les anabolisants peuvent être utiles. L’érythropoïétine peut également s’avérer utile en injections hebdomadaires si besoin.

Mon conseil: dans le cas d’une insuffisance rénale chronique, telle celle de Meumeu, un suivi rigoureux est recommandé. Des visites de contrôle à 6 semaines après la première visite puis à 3 mois et tous les 6 mois sont intéressantes pour suivre l’efficacité du traitement et le réajuster si besoin.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Auteur: Cyril Berg

Passionné par les animaux depuis l'âge de 5 ans, j'ai eu la chance de pouvoir continuer mes études pour devenir vétérinaire en 1998. J'ai pratiqué dans différents endroits de France pendant 4 ans avant de m'installer définitivement en médecine générale. J'ai travaillé pendant 2 ans pour la presse vétérinaire. En 2012, j'ai décidé de ne me consacrer plus qu'aux chats. J'ai créé la clinique vétérinaire Mon Chat et Moi qui leur est réservée, en élaborant des services dédiés, avec une équipe passionnée de chats.

Partagez Cet Article Sur

6 Commentaires

  1. Bonjour,
    Je suis arrivée sur votre blog car je suis en recherche d’information sur l’IRC et notamment les comportements du chat dans les stades vraiment avancés pour pouvoir déceler des signes de souffrance et reconnaitre quand il vaut mieux, pour lui, arrêter.
    Ulysse a une IRC probablement en stade final. Il a beaucoup maigri –tous les os apparents, il ne reste que la peau et les os pratiquement- et est très affaibli. Il boit beaucoup et mange très peu. Pas de succès avec tous les produits véto ou commerce soit disant appétants. Ses 2 ou 3 repas quotidiens se limitent à 1 cuillérée à café de thon, et encore il faut qu’il soit complètement écrasé car il a du mal à mâcher les petits morceaux.
    Je sais bien que le processus est irréversible et qu’il n’est plus là pour très longtemps et je savoure chacun de nos instants. Et si d’un point de vue très égoïste je veux profiter de lui au maximum, je ne veux surtout pas qu’il souffre. Il a certes du mal à se déplacer, mais il sort au jardin et j’ai l’impression qu’il apprécie de se coucher dans l’herbe et de se chauffer au soleil. Mais il y a aussi des moments où il se couche à l’intérieur dans des endroits retirés, bien planqué.
    Evidemment, chaque chat est différent, mais je voudrais savoir quels sont les indicateurs pour savoir quand il commence à souffrir vraiment. Je suis désespérée à l’idée de devoir prendre cette décision mais encore plus à l’idée de le savoir souffrir, même si je ne le vois pas.
    Merci pour votre aide.

    Laisser un commentaire
    • Bonjour, déterminer le meilleur moment pour une euthanasie est toujours très difficile. Dans ma pratique quotidienne, on me pose souvent la question et je réponds que: s’il maigrit beaucoup, de façon régulière, qu’il ne mange plus, que son comportement change, qu’il cherche à s’isoler, il faut penser sérieusement à l’euthanasie. La souffrance chez le chat est difficile à évaluer, mais tout ce que je viens de vous indiquer nous fait penser qu’un chat souffre. Si Ulysse a encore l’envie de se mettre au soleil, peut-être que le moment n’est pas tout à fait arrivé. Prenez le temps de lui dire au revoir et préparez vous. Il n’y a pas d’urgence mais probablement, le moment approche. Bon courage,

      Laisser un commentaire
      • Bonjour, merci pour votre commentaire. Juste une petite question : si il mange aussi peu (l’équivalent de 3 ou 4 cuillérées à café de thon/veau/poulet) est ce recommandé de continuer à lui donner son cachet de Fortekor sur un ventre quasi vide + le stress lié à la prise du médicament? Ou est-ce que le fait d’arrêter le traitement ne fera qu’accélérer son déclin ?
        Merci pour votre aide.

        Laisser un commentaire
        • Bonjour, pour les questions médicales, je ne peux malheureusement pas répondre sans voir votre chat. Votre vétérinaire pourra vous conseiller à ce sujet. Bien à vous,

          Laisser un commentaire
  2. Bonjour,
    Le véto est venu hier et Ulysse a été endormi. Il était vraiment très faible et tenait à peine sur ses pattes, le regard dans le vague.
    Je suis dévastée.
    Merci pour votre soutien.

    Laisser un commentaire

Faire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager