Mon chat peut-il vivre avec une femme enceinte?

IMG_2053

 

Je constate parfois le stress des femmes enceintes qui possèdent un chat. Tout à fait conscient des risques, de la volonté de protéger le bébé, je voudrais par cet article rassurer ces femmes, dédramatiser la situation et… sauver quelques chats de la séparation d’avec leur maîtresse adorée.

 

LA toxoplasmose parasite du chat et de l’humain

Commençons par la toxoplasmose. Toxoplasma gondii, cette vilaine petite bête qui infeste les animaux à sang chaud, en particulier l’humain ou le chat. Toxoplasma est un protozoaire, être unicellulaire qui se développe dans l’organisme de certains animaux. Le chat est infesté par ingestion de proies tels les rongeurs. Le cycle peut alors commencer et durer de 3 jours à 3 semaines. Pour l’humain, c’est autre chose -rares sont nos congénères qui avalent de petites souris crues. Il faut en fait que nous avalions ce parasite par mégarde, involontairement. C’est à dire par l’intermédiaire d’aliments non lavés ou en avalant… les selles de nos compagnons -beurk.

Pourquoi les femme enceintes doivent être particulièrement protégées? Parce que le risque est surtout pour le fœtus. Suivant le stade de la grossesse, les conséquences peuvent être un avortement, des dommages cérébraux ou une atteinte oculaire pour le bébé. Il s’agit donc de ne pas de rigoler avec cette maladie. Pour le reste de la population, l’infestation peut provoquer des symptômes similaires à une grippe ou passer inaperçue. Les populations immuno-déficientes sont cependant plus à risque.

 

Comment prévenir l’infestation des femmes enceintes?

  • nettoyer la litière tous les jours -le parasite a besoin d’au moins 24h pour être contaminant;
  • éviter que la femme enceinte ne nettoie la litière, ou alors avec des gants;
  • éviter que le chat aille sur les plans de travail de la cuisine;
  • se nettoyer les mains fréquemment, en particulier après avoir manipulé de la viande crue;
  • cuire la viande (le parasite est tué à 70°C, avec un temps de cuisson d’au moins 10 mn);
  • LAVER SES FRUITS ET LEGUMES CORRECTEMENT;
  • la congélation à -30°C, au moins 24h tue également le parasite;
  • porter des gants pour le jardinage.

Pour éviter que le chat ne s’infeste, le meilleur moyen est d’éviter qu’il ne chasse. Un peu compliqué pour un chat qui va dehors!

 

Que dois-je faire de mon chat s’il est déclaré positif à la toxoplasmose?

Le bannir… Non, je rigole bien sûr. Pauvre minou. Vous ne risquez pas grand chose car cela signifie qu’il est porteur d’anticorps. Il a été au contact du parasite mais il s’en est débarrassé. Il a excrété des parasites seulement quelques jours à quelques semaines après la première infestation. Une nouvelle excrétion est très rare. Le test réalisé pour détecter la positivité du chat indique la présence des IgG et des IgM. Attention les grands mots! Un peu de science. L’idéal est d’avoir des anticorps IgG positifs et des IgM négatifs. Cela signifie une infestation ancienne avec des anticorps protecteurs mais pas de maladie en cours, donc un chat qui n’excrète pas.

 

La toxo et quoi d’autre?

Il est important également de bien vermifuger votre chat contre les vers ronds Toxocara et Toxascaris. Votre vétérinaire, après examen de votre chat, vous prescrira les vermifuges efficaces. Une hygiène basique est bien sûr recommandée, avec lavage des mains régulier.

 

Mon bébé s’installe à la maison

A l’arrivée du bébé, mettez en contact le chat avec ses affaires. Tous les jours, en les sentant, il se fera à ce drôle de petit humain et vous pourrez les mettre ensemble en surveillant. STOP à la légende du chat qui étouffe les enfants! Il faut juste éviter qu’au début le chat soit tout seul avec le bébé quand ce dernier ne peut pas se retourner sans aide dans son couffin.

 

Mon conseil: On ne s’affole pas! Chère et heureuse femme enceinte, vous ne risquez quasiment rien avec votre chat. Suivez mes conseils et tout se passera bien. Évidemment, petite chanceuse positive en anticorps contre la toxo, vous n’avez aucune question à vous poser.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Auteur: Cyril Berg

Passionné par les animaux depuis l'âge de 5 ans, j'ai eu la chance de pouvoir continuer mes études pour devenir vétérinaire en 1998. J'ai pratiqué dans différents endroits de France pendant 4 ans avant de m'installer définitivement en médecine générale. J'ai travaillé pendant 2 ans pour la presse vétérinaire. En 2012, j'ai décidé de ne me consacrer plus qu'aux chats. J'ai créé la clinique vétérinaire Mon Chat et Moi qui leur est réservée, en élaborant des services dédiés, avec une équipe passionnée de chats.

Partagez Cet Article Sur

17 Commentaires

  1. perso avant mon retour à la maison, j’ai fait déposer un body avec l’odeur de bébé et la mienne. Puis à mon retour , j’ai mis le cosy avec bb par terre . J’ai papouillé mes chats et je les ai laissé aller la sentir.
    A l’époque, une de mes femelles maine coon était devenue sa gardienne et miaulait avant que bébé ne pleure.

    Laisser un commentaire
    • C’est une super expérience qui montre bien qu’il n’y a aucun problème pour que les chats s’habituent et adoptent le nouveau venu.

      Laisser un commentaire
  2. Merci Docteur pour tous vos conseils très utiles. Trop de femmes enceintes se débarrassent encore de leur chat devenu « subitement » encombrant. J’ajouterai que, malheureusement, au moment où bébé arrive, certaines mamans n’hésitent pas non plus à larguer le chat. Attitude navrante…
    Bien cha(t)micalement.
    Béa kimcat

    Laisser un commentaire
    • Et oui, ça arrive… Avec cet article, il n’y aura plus de mauvaises raisons à invoquer ;-). Chatmicalement

      Laisser un commentaire
  3. Bonjour !

    J’ai toujours vécu avec des chats (dont je changeait la litière moi même), mais lorsque je suis tombée enceinte : SURPRISE : je ne suis pas immunisée ! Ma gynéco me conseil fortement de me « débarrasser » de mon chat ! ba oui au cas où … Mon véto évidement saute au plafond, mais il me connait, je ne risque pas de l’abandonner ! Afin de calmer le stress de mon homme, ma famille, ma belle-famille et le milieu médical (et oui vous n’imaginez la culpabilité qu’ils essayent de nous transférer). Je décide de confier mon chat à mes parents les 6 premiers mois). Les 3 derniers mois (après avoir eu les avis de tout le monde comme quoi je faisait une erreur), j’ai beaucoup passé de temps avec mon chien et mon chat, et ils sont sans aucun doute compris ce qui se tramait car le chat se frottait à mon ventre et la chienne y faisait des léchouilles. Après la naissance, la chienne a immédiatement transféré tout son amour sur le bébé. Le chat à passé 2 semaines à le regarder de loin, puis il l’a lui aussi accepté. Le moment de la tétée était un moment câlin avec lui, a chaque pleur chiens et chat accouraient bien plus vite que moi, voir me jetaient un regard noir « quelle mère indigne !! ». Et plus les mois ont passé, plus ils sont devenus inséparables. Ils jouent ensemble à se cacher, à la balle, mon fils partage son gouter avec eux, et ils ont accompagné ses premiers pas. à 13 mois il a commencé à leur distribuer des croquettes, il allait regarder ses livres dans le panier du chiens, venait se coller au chat, et le soir, le chat saute près de lui lui faire un dernier câlin avant de sortir par la porte sous mon regard attentif. Mon fils à maintenant 18mois, et il y a 2 semaines, nous avons perdu notre merveilleux matou. Je lui ai beaucoup parlé, la première semaine à été très dure, on a rangé ensemble les affaires du chat. Puis les choses sont rentrées dans l’ordre. Ces deux semaines ont été encore plus durs pour nous que pour lui je pense. Mon fils à énormément appris de ses compagnons poilus : la douceur, l’attention, le partage, mais aussi savoir respecter quand l’animal veux rester seul, … Nous reprendrons forcément un chat un jour, et je sais qu’a ma prochaine grossesse, je serait attentive sans être stressée. Il faut forcément faire attention, respecter des règles d’hygiène, mais la grossesse comme la maternité et l’enfance sont des moment que l’on peux parfaitement partager avec nos compagnons à poils !

    Laisser un commentaire
    • Voilà un très beau témoignage et une illustration des messages inappropriés que peut donner parfois le corps médical.

      Laisser un commentaire
    • Oui c’est un très beau témoignage que celui d’Emma qui a bien résisté aux pressions des uns et des autres pour garder son chat…
      Au passage, je ne féliciterai pas le gynécologue !
      Puisque j’ai déjà laissé un commentaire, Docteur, à ce sujet (et que vous m’avez gentiment répondu), j’ajouterai que mon amour des chats remonte à ma toute petite enfance… et que peut-être, j’ai dû entendre ronronner le chat de la maison sur les genoux de de ma mère -non immunisée contre la toxoplasmose, je le précise- lorsque j’étais encore dans son ventre… Et pour autant, il était hors de question de se débarrasser de lui ! Et ça ne s’invente pas, le premier mot que j’ai prononcé, n’est ni papa, ni maman, mais chat, tout en désignant mon compagnon à 4 pattes !!!

      Laisser un commentaire
        • Ici, mon bonhomme appelle le chat « iaou » et le chien »WhouaWhoua », … bon on les avaient renommés « chat » et « chien » en sa présence pour qu’il apprenne le nom, mais notre petit garçon ne nous imite pas, il imite ses animaux ! D’où le fait que malgré nos habitude, le chat s’appelle « iaou » (d’une voix aigue, comme Portos ^^)

          Laisser un commentaire
          • Un joli nom pour un chat. Rebaptisé par son petit maître 🙂

          • Oui c’est mignon Iaou et Whoua Whoua !

  4. Bonjour
    Enceinte et n’étant pas immunisée contre la toxoplasmose ma gynéco m’a de suite dit « vous n’avez pas de chats bien sûr ! » ce ton m’a surpris et j’ai presque été gênée de dire « heu si 2… » et je me suis même défendu avec un « mais il ne sortent pas ! » pour autant j’avais bien senti le malaise… Elle continua avec « fini la litière, fini les caresses ! » limite débarrassez vous d’eux… Non non hors de question ce sont 2 pépères domestique attaché à leurs territoire mais aussi à moi. Et les caresses c’est pareil je sais pas à qui ça manquerai le plus à eux ou à moi… Mais c’est vrai que régulièrement ma gynéco ou ma belle maman (qui a peur des chats) me font culpabiliser. Même pour l’arrivée du bébé « il faudra faire attention qu’ils ne griffes pas le bebe » zut je connais mes chats 2 vrais crèmes qui n’ont jamais griffé et malgré ça j’ai toujours eu des chats et je suis suffisamment consciente pour veiller sur les changements de comportement mais j’ai tout le temps l’impression de défendre ma position et mes chats… Et essai de faire fondre tout le monde avec mes anecdotes : Depuis que je suis enceinte mes chats font plus attention pour les câlins ils ne grimpent plus sur mon ventre, posent les têtes et pattes (avant) dessus pour y dormir et faire de fort ronrons ils sont encore plus câlins que d’habitude. Je n’ai pas de crainte on verra après l’accouchement et à l’arrivée de bébé.

    Laisser un commentaire
    • Eh oui… Pas de crainte à avoir, juste quelques précautions de bon sens à prendre.

      Laisser un commentaire
    • Tenez bon, Elodie, contre tous ceux qui vous diront que votre bébé serait en danger à cause de vos chats…
      Lisez mon commentaire du mois d’avril…
      Toute petite, avec un chat à la maison, il ne m’est jamais rien arrivé !

      Laisser un commentaire
  5. Un bel article et de beaux témoignages ! Moi aussi cela me sort par les oreilles, d’entendre qu’il faut se débarrasser de nos poilus une fois enceinte ! J’ai moi-même toujours vécu avec des chats pendant plus de 15 ans et depuis 2006 ma mère à un élevage de chats Persans et Exotic Shorthair. Je suis tombée enceinte en Juillet 2014, je venais d’aménager avec mon conjoint et nos 2 chats bien sûr ! Lorsque j’ai fais les premières prises de sang pour détecter une éventuelle immunité, elle s’est trouvée négative ! Comme quoi, il est très rare d’attraper soi-même ce parasite dans notre nourriture et vie de tous les jours et comme vous l’aviez dit, il faudrait manger les crottes de nos amis à 4 pattes… Comme hors-d’oeuvre on a déjà trouvé mieux ! 😀 Et bien-sûr c’était mon conjoint qui nettoyais les litières mais c’est sans surprise que l’infirmière m’a dit « Fini les chats ! » je lui ai bien gentiment confié que j’ai passé toute ma vie avec des chats et que je n’allais pas commencer à m’en séparer aujourd’hui pour ce prétexte et que ce sont des idioties ! De même pour tout ce qui est charcuterie, j’en ai malheureusement été privée lors des fêtes de fin d’année, jusqu’à la mayonnaise sans œufs ! Nous sommes quand même dans un Pays au minimum « sain » ce n’est pas lorsque nous sommes enceintes que le taux de contamination par du poisson cru, des œufs (de chez ma grand-mère en plus ! Rien de plus Bio… Ce serait insinuer que les poules de grand-mère produisent des œufs « empoisonnés ») ou autres charcuteries va augmenter ! La preuve, je n’ai rien attrapé de tel avant d’être enceinte en 22 ans de vie. Bref, cela me hérisse le poil de voir encore des animaux abandonnés juste pour ça. Il suffit de s’informer au lieu de se comporter comme des « bêtes et méchants ». Ce n’est pas très bon lors de la grossesse, autant pour nous moralement, injuste pour le chat qui ne comprends pas ce qui se passe et pour bébé qui ressent « tout » à travers la Maman, de se séparer de son cher animal adoré. Juste une chose pour terminer mon roman, écoutez vos envies, à 5 mois de grossesse j’ai mangé des sushis frais (avec modération quand-même) et je suis encore là et mon fils aussi qui a aujourd’hui 7 mois et demi et en très bonne santé !

    Chatmicalement, avec tous les ronronnements de nos amis poilus 😉

    Laisser un commentaire

Faire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager