Mon chat va être stérilisé

Anesthésie

 

« Ca y est, c’est le grand jour. Mon chat va être stérilisé. Je stresse un peu mais je dois voir le véto avant de le laisser. J’espère qu’il va me rassurer. Je me demande aussi si je fais bien de le faire opérer mais bon, tout le monde a l’air de dire qu’il faut le faire. »

 

Pourquoi stériliser un chat?

La première bonne raison, c’est que votre chat va vivre beaucoup plus longtemps: moins de risque de traverser la route pour aller voir le mâle du coin ou la femelle voisine et se faire renverser par une voiture, moins de risque d’attraper une maladie type « sida » du chat ou d’avoir des abcès, etc.

La seconde raison, si l’opération est réalisée avant la puberté (6 à 7 mois pour le mâle, 5 à 7 mois pour la femelle), c’est que pour une minette, le risque de tumeur mammaire est diminué de 95%!

Enfin, la troisième raison: le comportement. Un chat non stérilisé, surtout un mâle, va avoir tendance à uriner un peu partout. S’il sort, ce n’est pas bien grave -quoique-, mais s’il est en appartement, je ne vous dis pas la catastrophe. L’odeur d’urine d’un chat entier, on s’en souvient. Or, si l’on attend trop longtemps pour le castrer  -au fait, le terme « castrer » est valable pour les femelles comme pour les mâles-, l’efficacité sera moindre car le chat sera déjà imprégné d’hormones mâles.

DONC, stériliser, à mon avis, ça s’impose, sauf si…? Si vous décidez de faire de la reproduction, mais sachez que ce sera juste pour votre plaisir car ça ne change rien pour votre chat. Il ne sera pas frustré de ne s’être jamais reproduit.

 

« Je ne suis pas décidé »

De temps en temps, on me dit: « Docteur, stériliser, c’est un peu mutiler mon chat, non? Ce n’est pas très éthique. » Et est-ce que c’est éthique de le laisser vagabonder, se reproduire, se battre et attraper le « sida », le transmettre ensuite à tous les petits copains? Est-ce que c’est éthique de laisser les chats se reproduire, de ne plus savoir que faire des chatons à la naissance et de les emmener chez le véto pour les faire euthanasier? Vous me direz, qu’en appartement, il y’a peu de risques pour la reproduction. C’est vrai, il y a moins de risques, mais il n’est pas rare que des chats sautent du balcon pour aller rejoindre la bande.

En outre, après l’opération, vous verrez que votre chat est le même, peut-être un peu plus câlin mais il est toujours ce chasseur infatigable que vous connaissez. L’âge venant, il sera plus calme mais c’est tout à fait normal.

 

« J’ai un peu peur pour l’anesthésie »

C’est tout à fait normal de stresser lorsqu’on laisse son chat avant une opération. Il va subir une anesthésie et tout le monde sait très bien que c’est un risque. Cependant, les techniques ont évolué. Et les produits sont plus divers et plus adaptés au type d’intervention effectuée. L’intervention commence ainsi avec une préanesthésie. Cela permet d’obtenir une relaxation du chat et une gestion de la douleur périopératoire. Quelques minutes plus tard, lorsque le chat est bien tranquillisé, l’anesthésie est induite. Différents possibilités existent: un anesthésique injecté pour tout le temps de l’opération, un anesthésique juste pour quelques minutes, le temps d’intuber et de brancher à l’oxygène et au gaz anesthésique. Une prévention contre la douleur est poursuivie avec des anti-inflammatoires et des morphiniques. Des anesthésiques locaux peuvent être employés. Tout ça concourt à la sécurité de l’anesthésie. Parfois, le réveil est même accéléré à l’aide d’un antidote du préanesthésique.

 

Gérer les inconvénients liés à la stérilisation

Par rapport à tous les avantages de la stérilisation, les quelques inconvénients à gérer  sont peu de choses. En revanche, si aucune prévention n’est mise en place, attention!

Le surpoids représente le premier risque à contrôler. Les chats un peu trop enrobés, voient les risques cardio-respiratoires, d’hépatite, de problèmes cutanés croître. Leur espérance de vie est également diminuée. Le second gros risque correspond aux troubles de l’appareil urinaire: cristaux, calculs, cystite. Ca peut être très embêtant type urgence. La prévention la plus efficace passe par l’alimentation et le suivi vétérinaire annuel. Votre vétérinaire saura vous conseiller sur le type d’aliment le plus adapté. Ne négligez pas cet aspect. C’est essentiel. L’aliment vétérinaire est un plus cher mais, il n’y a aucun doute, il est vraiment au top.

 

Mon conseil: la stérilisation est toujours un moment important pour le chat, mais aussi… pour vous. N’hésitez pas à questionner votre vétérinaire sur les détails.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Auteur: Cyril Berg

Passionné par les animaux depuis l'âge de 5 ans, j'ai eu la chance de pouvoir continuer mes études pour devenir vétérinaire en 1998. J'ai pratiqué dans différents endroits de France pendant 4 ans avant de m'installer définitivement en médecine générale. J'ai travaillé pendant 2 ans pour la presse vétérinaire. En 2012, j'ai décidé de ne me consacrer plus qu'aux chats. J'ai créé la clinique vétérinaire Mon Chat et Moi qui leur est réservée, en élaborant des services dédiés, avec une équipe passionnée de chats.

Partagez Cet Article Sur

Faire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager